Editorial

Philippe Saurel

Président de Montpellier Méditerranée Métropole
Maire de la Ville de Montpellier

Tendre l’oreille à Montpellier… et réinventer le monde !

1979 – 2019, soit 40 ans… que l’Orchestre national Montpellier Occitanie fêtera au mois de novembre. Pour célébrer l’événement, un grand concert de gala est programmé le 15 du mois. Suivront un Bal à l’opéra Berlioz, deux concerts Au cœur de l’Orchestre et des cartes blanches aux musiciens, au Choeur de l’Opéra comme à Opéra Junior.
40 ans, c’est aussi l’occasion d’effectuer un saut dans le passé, aux origines… 1979 : la Palme d’Or du Festival de Cannes est attribuée à deux films. Le bien nommé Le Tambour, du réalisateur allemand Volker Schlöndorff, partage la récompense avec Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola. Et leur rapport à la musique est surprenant. Tandis que le jeune héros du premier film use ou abuse de son tambour pour éprouver le monde et battre la mesure de l’humeur ambiante, la wagnérienne ″chevauchée des Walkyries″ – prélude de l’acte III de l’opéra Die Walküre – plonge le raid aérien maginé par Coppola dans une dimension jusqu’alors inconnue. Apocalyptique. C’est là tout le pouvoir de la musique : réinventer son rapport au monde et sublimer l’existence.
Ce sont précisément ces raisons qui expliquent le choix fait par Montpellier Méditerranée Métropole en faveur de la Culture. Une Culture où l’exigence serait portée au niveau de l’excellence. C’est cette politique ambitieuse, patiemment mise en œuvre, qui permet de faire du territoire métropolitain ce laboratoire où foisonnent et se répondent les créativités les plus diverses. Cet indispensable élan vital… Et la nouvelle saison va proposer au public de beaux moments de vie, emplis d’émotion, grâce à de grands classiques du lyrique et pas moins de 8 opéras. Parmi eux, Madame Butterfly de Giacomo Puccini et Poil de carotte, mis en scène par Zabou Breitman. Enfin, c’est Nathalie Stutzmann qui assurera la direction musicale de Il Trionfo del Tempo e del Disinganno.
Outre le concert de gala donné en l’honneur des 40 ans de l’Orchestre national Montpellier Occitanie, 11 grands concerts symphoniques sont au programme, dont 6 seront dirigés par le chef principal de l’OONMO : Michael Schønwandt. Les autres nous permettront de retrouver ou de découvrir comme chefs invités Tomáš Netopil ou Jean-Claude Casadesus. Pour les mélomanes invétérés, les familles ou les plus jeunes, retrouvez les Concerts Partage à des tarifs très abordables… s’ils ne sont pas gratuits. Révisez ainsi vos classiques, d’un ciné concert rythmé par les B.O. de John Williams (Harry Potter, Jurassic Park) à Manu Dibango et Safari Symphonique. C’est aussi l’occasion d’applaudir Carmina Burana et d’apprécier le travail accompli par Un air de famille tout au long de l’année. Une année que l’on vous souhaite aussi surprenante qu’agréable ; il n’y a qu’à tendre l’oreille…

Philippe Saurel

 

Carole Delga

Ancienne ministre
Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Une riche programmation qui résonne dans toute l’Occitanie

À nouvelle saison, nouveau challenge relevé : la saison 2019 – 2020 de l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie démontre que le talent et  l’excellence de ses artistes ne sont pas réservés qu’à des mélomanes avertis. Elle offre une programmation de grande qualité. Opéras, concerts symphoniques, concerts de musique de chambre ou baroque… Pour ses 40 ans, tous les ingrédients attendus qui font le bonheur des fidèles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie sont bien au rendez-vous. La réussite de l’Opéra Orchestre est d’avoir su y insuffler un vent de modernité et de popularité, dans le sens noble du terme. Se mettre à la portée de tous les publics, jouer des oeuvres classiques, mais aussi d’autres moins connues, donner carte blanche à des musiciens et chefs d’orchestre d’autres horizons, organiser des ciné concerts et présenter des artistes tels Manu Dibango ou Zabou Breitman, que l’on ne s’attend pas à voir dans cet univers parfois considéré comme hermétique est un véritable pari, mais un pari réussi… Toutes ces initiatives servent la démocratisation de la culture considérée comme un formidable vecteur de découverte, d’exploration émotionnelle. L’Opéra Orchestre ouvre cette saison encore de nombreuses portes pour faire venir à lui des profils très différents de spectateurs. J’y  suis particulièrement sensible. La politique régionale que nous défendons en Occitanie est également centrée sur l’accessibilité à la culture pour tous, dans tous les territoires. Sur l’ensemble de la saison, une trentaine de concerts à petits prix sont programmés, certains sont gratuits, quand d’autres amèneront l’Opéra Orchestre à aller à la rencontre de publics éloignés, dans l’Hérault, mais aussi en Aveyron, Lozère, dans le Gard, l’Aude, les  Pyrénées-Orientales. Présidente de Région, je ne peux qu’encourager ce rayonnement hors les murs. La Région renouvèle son soutien à l’Opéra  Orchestre national Montpellier  Occitanie parce que sa programmation incarne la culture telle que nous la prônons : celle d’une culture accessible et  ouverte, ouverte pour soi comme pour les autres.
Je vous souhaite à toutes et tous de belles (re)découvertes musicales en compagnie de l’Opéra  Orchestre national Montpellier Occitanie !

Carole Delga

Jean-François Carenco

Président de l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie

L’émotion culturelle

À l’instant où l’on m’a proposé de devenir Président de l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie, m’est revenue en mémoire, toute la stratégie de celui qui a marqué la ville pour des décennies : Georges Frêche. Nous fêtons cette prochaine saison les 40 ans de l’Orchestre qui fut créé  par sa volonté en 1979, alors qu’il avait été élu maire de Montpellier deux années auparavant. Cette création serait la base de la structure culturelle capable de soutenir le poids de ses ambitions économiques et démographiques. C’est ainsi qu’il l’avait imaginé, c’est ainsi qu’il est devenu, associé à l’Opéra, la première institution culturelle de la ville et l’une des principales en France. Outre l’indéniable attractivité pour la vie économique de la cité, l’Opéra Orchestre est aussi un facteur essentiel de l’émotion culturelle indispensable à notre société et à notre démocratie. Pour ce faire, il se doit d’être accessible au plus grand nombre, et doit lutter en permanence contre l’idée reçue et totalement erronée que son existence n’est dédiée qu’à une élite. 60 € pour venir à tous les spectacles pendant une année entière quand on a moins de 30 ans est une offre rare. Nos partenaires publics, Montpellier Méditerranée Métropole en tête, soutiennent totalement cette volonté d’ouverture et les belles saisons construites par Valérie Chevalier en sont de magnifiques preuves. Venez découvrir en confiance ce qui vous est proposé, rire de Falstaff, pleurer sur Madama Butterfly, vous passionner pour les amours interdites de Roméo et Juliette, entendre le grand répertoire comme celui plus intimiste de la musique de chambre, ouvrir vos oreilles aux musiques d’ailleurs ou trouver comment s’échapper d’un Escape Game…
Cette nouvelle saison est comme les précédentes pour toutes et tous.
J’espère que vous aurez autant de plaisir à la goûter que l’Opéra Orchestre a eu à cœur de la concevoir.
Très bonne saison musicale2019 – 20 !

Jean-François Carenco
 

Valérie Chevalier

Directrice générale de l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie

2019 – 2020 Une saison d’anniversaire et de passerelles

Les 40 ans de la création de l’Orchestre national sont une occasion supplémentaire pour tous nous retrouver autour de la musique. Depuis sa création par Georges Frêche en 1979, les équipes vous font vivre des moments d’intense émotion et partagent leur passion de la musique avec vous. Non seulement il y a les artistes que vous connaissez mais aussi les équipes techniques et administratives qui contribuent à la vie quotidienne de l’orchestre pendant ces quatre décennies. Pour ces festivités, c’est l’ensemble de nos forces qui s’associent, durant près de trois semaines, pour célébrer avec vous cet anniversaire dans la Métropole et en Région.
La saison lyrique vous fait voyager dans le répertoire et le temps avec le retour à l’affiche d’un ouvrage baroque de Haendel pour lequel Nathalie Stutzmann dirige son orchestre Orfeo 55. La mise en scène est assurée par Ted Huffmann, artiste en résidence au regard contemporain et délicat, qui signe également l’émouvante Madama Butterfly. Partage est le maître mot de nos saisons, Poil de Carotte en est la parfaite illustration. L’adaptation scénique du roman de Jules Renard par Zabou Breitmann et la musique composée par Reinhardt Wagner nous livrent un conte musical piquant, poétique et touchant, à partager entre petits et grands. L’Italienne à Alger dans une forêt de bambous proposée par le metteur en scène David Hermann est restée dans les mémoires. C’est donc sa version d’un Falstaff « bling bling » que le metteur en scène franco-allemand nous propose. Notre chef principal Michael Schønwandt dirige cet ouvrage tout en subtilité tel un orfèvre. Nous sommes heureux de vous faire découvrir pour la première fois sur notre scène, le travail théâtral et onirique de Benjamin Lazar dans Pelléas et Mélisande et le chef franco-ukrainien Kirill Karabits qui depuis ses débuts à l’Orchestre National de France sert la musique française avec style et passion. Après 28 ans d’absence c’est une Ariadne auf Naxos fastueuse teintée d’humour que propose Michel Fau sous la baguette du chef viennois Christian Arming grand straussien garant de la tradition musicale coproduite avec le Capitole de Toulouse. Le chœur « Un air de famille » qui compte désormais 300 chanteurs amateurs rejoint notre orchestre et nos chœurs professionnels pour 2019 – 2020 Une saison d’anniversaire et de passerelles Éditos 9 la cantate profane Carmina Burana. Émus par l’expressivité de la traduction en chansigne la saison passée dans Don Pasquale, nous retrouvons la Langue des Signes Française (LSF) avec toujours cette volonté de total partage de la musique. C’est à Magnus Fryklund notre chef assistant et Sandra Pocceschi qu’échoit le soin de nous emmener dans ce voyage poétique médiéval avec près de 400 artistes réunis pour ce projet participatif. La musique chorale est à l’honneur et le Requiem de Mozart très attendu ainsi que celui de Fauré sont interprétés par notre choeur.
La saison symphonique marquée par les festivités des 40 ans est réjouissante. Toutes les générations et tous les courants musicaux y trouvent place dans les nombreux rendez-vous. Michael Schønwandt partage l’affiche avec Jean-Claude Casadesus, notre grand chef français. Tomáš Netopil directeur musical du Aalto Musik Theater et de la Philharmonie d’Essen nous propose un programme 100% Dvořák avec la célèbre Symphonie du Nouveau Monde. Nos deux super-solistes Dorota Anderszewska et Cyrille Tricoire s’investissent dans les festivités de cet anniversaire. De nombreux solistes prestigieux sont à l’affiche tant en concerto qu’en musique de chambre. Ksenija Sidorova, l’accordéoniste lettone, joue d’un instrument rare en concerto et la jeune trompettiste prodige Lucienne Renaudin suscite des vocations. Le quatuor Arod trouve un complice de marque avec le grand pianiste Alexandre Tharaud et le duo Sol Gabetta et Bertrand Chamayou se retrouve. Andreas Brantelid, Valeriy  Sokolov et les pianistes Khatia Buniatishvili, Lise de la Salle, Nicholas Angelich et Nelson Goerner se succèdent sur notre scène. La magnifique cantatrice française Patricia Petibon nous livre le programme de son nouvel enregistrement.
La saison baroque dont la base est assurée  principalement par Orfeo 55 avec Il Trionfo del Tempo e del Disinganno, voit le retour de l’ensemble Les Ombres et de Jakub Józef Orliński. Jordi Savall convie la chanteuse et oudiste Waed Bouhassoun à se joindre à son ensemble Orpheus XXI. Les « Musiques d’Ailleurs » vous emmène en Corée, en Scandinavie, en Espagne, en Palestine et les passerelles sont nombreuses entre les répertoires. Le grand Dhafer Youssef, chanteur et oudiste tunisien et Marie-Ève Signeyrole revisitent ensemble la 7e Symphonie de Beethoven avec « Baby Doll » qui retrace le parcours d’une jeune migrante.
Nos artistes en résidence s’approprient aussi le répertoire et proposent de nouvelles formes. À l’occasion des festivités des 40 ans de l’orchestre, Julien Guillamat passe le flambeau à Sivan Eldar, jeune compositrice israélo-polonaise qui fait son entrée en résidence à l’OONMO. Le plasticien occitan Gabriel Desplanque donne vie aux Trois Grâces sur le plateau de l’Opéra Comédie. Éditos 11 La saison « Concerts Partage » vous permet de découvrir des artistes et des répertoires. Attachés aux rencontres inattendues, nous sommes heureux d’être aux côtés de Manu Dibango célèbre chanteur et saxophoniste, pour fêter ses 60 ans de carrière, et d’accompagner le premier récital d’Alain Chamfort avec orchestre symphonique. Les possibilités de partager en famille un moment de musique sont nombreuses. La qualité vocale et musicale d’Opéra Junior fait rêver et émeut à chaque saison les petits et les grands. L’année 2020 est marquée par l’arrivée des « Brunch et Crunch » musicaux pour s’initier à l’opéra de façon ludique, à des horaires et formats adaptés aux familles. Le bal proposé à tous et le programme au « Cœur de l’Orchestre » sont pris d’assaut. Certains tarifs ont été révisés afin de permettre au plus grand nombre de vivre la magie et l’émotion de la musique.
Vous l’aurez compris, la saison de l’OONMO est à l’image de la politique  culturelle de la Métropole, une saison audacieuse avec l’ambition d’être un établissement culturel citoyen offrant une programmation pour le plus grand nombre.

Valérie Chevalier

Michael Schønwandt

Chef principal de l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie

Musique à son oreille

C’est avec beaucoup de fierté que je vous invite à rejoindre l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie pour cette très festive saison 2019 – 20.
Impossible d’imaginer la ville, la région et oui, le paysage musical français sans l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie, tant est grande son importance dans la vie de chaque jour. Préparez-vous pour de grandes expériences lyriques, d’intimes concerts de musique de chambre, des concerts symphoniques de tout premier plan, de magnifiques œuvres chorales, d’inoubliables films accompagnés par l’orchestre sur scène, des musiques de cultures différentes, pour ne citer que quelques propositions de cette saison à venir. Toute personne sensible à la force de la musique trouvera sans nul doute musique à son oreille.
Cette saison, l’orchestre fête son 40e anniversaire, un orchestre ardent aux musiciens passionnés capables d’une énergie inouïe – désormais lieu de partage des générations.
J’ai l’immense privilège et l’honneur d’être le chef principal de l’Opéra Orchestre national depuis 4 ans déjà, et je ressens une véritable passion pour cette merveilleuse institution musicale, conscient de la grande responsabilité qu’incombe son avenir, afin de continuer à vous présenter la musique, cher auditeur, dans ce qu’elle a de plus exceptionnelle.
Au plaisir de vous rencontrer dans le monde fascinant de la musique !

Michael Schønwandt